Un injecteur en propylène muni de bille anti-retour est placé dans chaque trou des chevrons et poutres. A l'aide d'un matériel professionnel (pompes hydrauliques), une injection soutenue est effectuée dans chaque injecteur. Il en résulte une imprégnation totale des fibres, jusqu'au cœur du bois.

Les injecteurs restent en place après injection, ce qui, après dix ans, diminue considérablement les frais d'une réinjection éventuelle. Les solives sont traitées par inoculation ou injection.